La Pie Bavarde, c'est qui ?

La Pie Bavarde c'est en premier lieu une équipe de rédaction qui travaille bénévolement pour produire tous les deux mois un journal de qualité !  Suivant (ou ayant suivi) des études en environnement, nous mettons ainsi nos connaissances au service de la vulgarisation naturaliste que nous vous proposons dans nos numéros. Prenez le temps de découvrir celles et ceux qui travaillent d'arrache-pied et sans qui ce journal n'existerait pas.

214202864_572797477259090_1968816004980954500_n.jpg

Après une licence de biologie à Lyon, j’ai décidé de migrer à Montpellier en quête de flore méditerranéenne. C’est à cette occasion que j’ai cofondé le journal La Pie Bavarde dans le but de proposer une culture générale naturaliste simple d’accès pour tous les passionné.e.s d’environnement. Au sein du journal, je me charge notamment de la coordination ainsi que des relations avec les différents partenaires.

Loucas PHILIPPE

Salut ! Je m'appelle Julie et je suis en Master d'Écologie à Montpellier. Je me destine à des métiers en rapport avec la communication à l’environnement, c’est pourquoi je me suis engagé dans ce projet de journal. Au sein de la Pie Bavarde, je suis chargée de la mise en page du journal et de la communication sur Instagram.

IMG_20211209_232925.jpg

Julie RAVERA

CE8C974A-D9B0-4E8B-8D4C-8461F9D45CAB_4_5

Bonjour, je m’appelle Lucile. Après une licence en biologie, je me suis lancée dans un diplôme d’étudiant entrepreneur pour lequel j’ai lancé une startup axée sur l’agriculture urbaine. Je suis maintenant en Master de médiation des sciences à Bordeaux. En parallèle, j’ai rejoint le journal parce que je suis intéressée par la médiation et la vulgarisation scientifique. Je m’occupe de la chronique d’actualité, du dessin et/ou de la photo naturaliste.

Lucile PAULIGNAN

IMG_240.jpg
20C0ABFC-521F-4A2A-ABAF-75033A9724E2_1_2

Étudiant en Master 1 de Recherche pour la conservation de la biodiversité à l’Université de Montpellier, je m'intéresse à son rôle à l'échelle paysagère ainsi qu'à l'impact de l'érosion du vivant sur les sociétés humaines. Bien que rédacteur, dans l’équipe je me destine plutôt à des fonctions administratives et de gestion associative. L’intérêt du journal est, pour moi, son contenu rigoureux bien qu’accessible à tous.

IMG_240.jpg
photo présentation marceau.JPG.jpg

Marceau HABRANT

photo présentation marceau.JPG.jpg

Hello ! Moi c’est Océane et je suis en train de terminer mon master en Environnement et Développement Durable. Passionnée par les sciences environnementales et amoureuse de la nature, je me destine à un métier dans le domaine de la protection de l’environnement et de la transition écologique. Si je me suis engagée dans le journal de La Pie Bavarde, c’est pour vous faire partager les actualités scientifiques « pépites » en lien avec la biodiversité et le dérèglement climatique qui ne sont malheureusement que trop peu médiatisées. 

Océane SAGNARD

unnamed-14.jpg

Salut ! Je m’appelle Noémie et dans mes études, je me pose des questions sur comment on connaît ce que l’on connaît aujourd’hui, comment ce savoir s’est construit et surtout, quelles sont les articulations entre ces questions et les façons dont on les présente à l’école. Des explications longues pour un mot compliqué : la didactique. Au sein de la Pie Bavarde, je m’intéresse donc à répondre à des questions interdisciplinaires, ce qui ne m’empêche pas de m’intéresser aux sujets écologiques classiques !

Présentation Noémie.JPG.jpg

Noémie MEYER

DSC_9742.JPG.jpg

Coucou ! Moi c’est Julie en Master de gestion de la biodiversité à l’université de Montpellier. Je m’intéresse particulièrement à la protection de la flore et je pars du principe qu’il est notamment indispensable de transmettre un maximum de connaissances pour y parvenir. C’est pourquoi j’ai souhaité rejoindre La Pie Bavarde et participer à la rédaction de contenus qui, j’espère, vous apportera de belles choses.

Julie DELAHAYE